Idées de Tatouages

Partagez avec nous la passion du tatouage !


  • Histoire du Tatouage

    Le Monde du Tatouage

    en plus des modèles de tatouages, découvrez également sa place dans la société et à travers différents articles son histoire

  • Tatouage et Art Contemporain

    Le Tatouage et l'Art

    l'art du tatouage inspire de nombreux artistes contemporains (peintre, photographe, dessinateur), découvrez ici leurs oeuvres

  • Tatouages Noir / Couleurs

    un tatouage se définit par 4 axes: son motif, son emplacement, sa taille et sa gamme de valeurs pour le noir et gris ou de couleurs

    mar.

    27

    janv.

    2015

    Histoire de la femme tatouée à la fin du XIXème siécle

    L'histoire de "dames tatouées" commence vers le troisième quart du 19ème siècle. Le plus souvent en débutant comme "curiosités" de cirque avec des troupes d'artistes telles les Barnum et Bailey, les Ringling Brothers et d'autres voyageant avec des cirques itinérants. Ces premières dames entièrement tatouées sur tout le corps deviennent une toile à contempler pour les curieux. À l'ère du sideshow "monstres", la dame tatouée trouve sa place dans les phénomènes de foire aux côtés des géants, des nains, de "la grosse dame", de "l'homme mince", de "la femme à barbe" et autres caprices de la nature. Le "show" proposé par la femme tatouée consistait simplement à se laisser regarder. Une dame tatouée présentait les parties de son corps (le dos, les jambes) qui normalement ne devaient être vus de tout homme ou femme en public. Elles se produisaient presque nues sur les scènes de cirque.

     

    En contradiction directe avec le mythe, ces célèbres femmes tatouées ont pour la plupart volontairement et consciemment choisi de devenir des dames tatouées, défiant les mœurs de l'époque. Ces femmes qui pour la majorité d'entres elles venaient de la classe ouvrière, pouvaient grâce à leurs tatouages gagner très bien leur vie et atteindre un niveau d'indépendance que les pairs de leur classe sociale ne pourraient jamais atteindre. En faisant le choix irrévocable de se tatouer lourdement, les dames tatouées ont pu participer à la vie du cirque, tout en bénéficiant d'un salaire de $ 100- $ 200 par semaine, une somme incroyablement élevée par rapport aux 300 $ et 500 $ qu'une famille de classe moyenne pouvait prétendre gagner en une année. Avoir de l'argent a changé les choix offerts aux femmes tatouées, et beaucoup pouvaient vivre de façon autonome à une époque où la plupart des femmes devaient compter sur les hommes pour les aider financièrement.

     

    De plus ces dames ont eu une grande influence sur les droits des femmes. La première génération de femmes tatouées (Nora Hildebrandt, Irene Woodward, Annie Howard - 1880) et la seconde génération (Betty Broadbent, Lady Viola - 1920) ont contribué à changer le regard des gens sur le tatouage et inspiré les femmes à dépasser leur statut, en vivant dans une liberté relative par rapport à leurs homologues féminins de l'époque. Ces femmes exerçaient en effet un niveau de contrôle sur leur propre corps que peu de femmes dans les années 1900 étaient prêtes à oser. Ces dames tatouées ont littéralement marqué les générations futures de femmes. Sans même le vouloir, elles ont contribué à changer la culture américaine pour les femmes. Elles ne faisaient pourtant pas partie d'une organisation pour la libération ou le mouvement des droits des femmes, mais elles ont plus qu'illustré les objectifs que beaucoup de ces groupes ont cherché à atteindre.

     

    Les femmes tatouées avaient au début tendance à choisir les mêmes tatouages que ceux des hommes tatoués, comme ceux touchant à l'art marin en particulier. Ensuite, la dame tatouée du vingtième siècle choisira des oeuvres avec une touche plus féminine et distinctive, se distinguant ainsi des dessins choisis par les hommes. Aujourd'hui les tatouages ​​ont pas mal perdu leur côté revendicatif, ils sont plus considéré comme un acte de mode. Malgré tout de nombreuses artistes féminines considèrent encore le tatouage comme un acte féministe, comme par exemple Peekaboo Pointe , une danseuse burlesque se produisant à New York City.

    ---> Retour à la catégorie Tatouage et Société.


    Écrire commentaire

    Commentaires : 0