Idées de Tatouages

Partagez avec nous la passion du tatouage !


  • Histoire du Tatouage

    Le Monde du Tatouage

    en plus des modèles de tatouages, découvrez également sa place dans la société et à travers différents articles son histoire

  • Tatouage et Art Contemporain

    Le Tatouage et l'Art

    l'art du tatouage inspire de nombreux artistes contemporains (peintre, photographe, dessinateur), découvrez ici leurs oeuvres

  • Tatouages Noir / Couleurs

    un tatouage se définit par 4 axes: son motif, son emplacement, sa taille et sa gamme de valeurs pour le noir et gris ou de couleurs

    Photos de tatouages de prisonniers et de criminels russes (Russian Criminal tattoo encyclopaedia)

    Découvrez les photos de Sergeï Vasiliev qui viennent d’un livre appelé "Russian criminal tattoo encyclopaedia" qui rassemble des photos de prisonniers tatoués des "colonies de redressement par le travail" juste après l’effondrement de l’URSS (1989-1992).

     

    Si les motifs peuvent être simplement ornementaux et décoratifs, ils sont pour la majorité des détenus un véritable langage, qui les définit d'un point de vue ethnique, religieux ou politique. Ils peuvent en effet indiquer l'origine sociale de celui qui les porte, son rang, sa place au sein de la prison, les causes de l'incarcération, ses préférences sexuelles, son appartenance à un groupe nazi, anarchiste... Le tatouage pour ces prisonniers russes était donc la plupart du temps équivalente à une carte d’identité qui servait à connaître la nature du crime, la durée du temps d’incarcération, et le rang du prisonnier, c’est-à-dire son prestige par rapport aux autres détenus.

     

    Par exemple, un petit "crucifix" tatoué sur la poitrine, l’épaule ou les doigts, signifiait que le prisonnier était de la "caste des voleurs". Par contre, plusieurs grands "crucifix" disposés sur le toit d’une église informaient sur la durée du temps d’incarcération restant. Le "crâne" désignait une personne dangereuse qui avait commis un crime de sang, une "bougie allumée" exprimait la peine qu’un détenu éprouvait pour ses proches, "l'araignée ou la toile d'araignée" font référence à un passé de toxicomane, une "épaulette" tatouée sur l'épaule indique que le criminel est passé par le mitard et un "fil de fer barbelé" tatoué sur le front d'un détenu indique qu'il est condamné à perpétuité.

     

    Autant de symboles par lesquels les êtres de ce monde secret se marquent et s'identifient. Chaque tatouage est donc un symbole et a une significationles tatouages sur le corps d'un détenu sont comme son auto-biographie.

    ---> Retour à la catégorie Tatouage et Société.


    Écrire commentaire

    Commentaires : 0